OUBLIER SON ADDICTION A CAUSE DU SPORT

 
LE MONDE ENTIER CHANTE, DANSE, ET FAIT LA FETE POUR LE CHAMPIONNAT DU MONDE. C'EST NORMAL MAIS DANGEREUX DE LAISSER SON ADDICTION DE COTE POUR POUVOIR FAIRE COMME LES AUTRES. L'ASSOCIATION A ETE APPELEE POUR DES GENS QUI ONT TOUT OUBLIE.
IVRESSE SUR LA VOIE PUBLIQUE, VIOLENCE, DU GRAND N'IMPORTE QUOI. Pas d'AIDE POLICIERE POSSIBLE (Ils étaient devant l'écran). Et oui, c'est abhérent, "laissez le même s'il conduit, on ne se dérange pas." C'est la grande solitude pour les accompagnements et PERSONNE n'a daigné prendre en compte nos appels. "Vous vous déchargez sur nous " a répondu le fonctionnaire de service. mais qui est chargé de cela, qui est payé pour faire ce travail ? Quand il y a contrôle, il y a moins de mansuétude. C'est pitoyable.... (NDLR)
IL EST TRES TENTANT DE FAIRE LA FETE AVEC LES AUTRES MAIS EST ON CAPABLE DE LA FAIRE SANS CONSOMMER ?
SI OUI, PAS DE SOUCI MAIS SI CE N'EST PAS LE CAS, QUE VAUT-IL MIEUX :
ETRE PLUS RESERVE OU ABANDONNER LES SOINS.
DANS LE SECOND CAS, LE REVEIL SERA DIFFICILE.
 
DES PROJETS ABANDONNES PROVISOIREMENT Laisser de côté l'entrée en cure, reporter les démarches et ensuite accuser les administrations de leurs incompétences, est-ce sensé ?
  Faire une pose dans l'abstinence lorsque la situation est déjà critique, c'est aussi catastrophique.
Laisser le groupe associatif est aussi un manque de lucidité ou une trop grande lucidité. Avoir dans ce dernier cas utilisé toutes les possibilité de récupérer des avantages et d'aller voir ailleurs pour recommencer. Cela ressemble aux essaims des sauterelles en Afrique.
DES STRATEGIES A CONSERVER CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE :

Venir en retard, perturber les échanges des présents, faire des appartés et utiliser le temps pour manœuvrer son portable. En plus de l'inutilité de venir c'est une preuve  de manque de savoir vivre, de politesse et c'est aussi se donner bonne conscience surtout si les reconsommations ont été de trois en deux ans.

 
Que peut -on dire de la différence entre reconsommation et erreur passagère.
L'erreur de parcours a une durée courte (deux jours) mais la reconsommation est plus longue : un mois minimum et cela est très sérieux.
On sait pertinemment que la pulsion n'est pas un facteur crédible. La reconsommation est programmée et préparée (observation pragmatique)
   
Des comportements différents  
   
Des sentiments contraires. Au cours d’une soirée, je passais un peu par toutes les émotions : un moment heureux, un moment de partage avec les amis, de la joie…
 Et puis au bout d’un moment, prendre le verre qui te plonge dans autre chose : l’alcool triste.
Je me retrouvais avec des pensées sombres.
   
EUPHORIE Dans le feu de l'action, la joie fait oublier les conseils reçus et on suit le mouvement en se disant : "Ce soir , tant pis, demain je reprends mon chemin dans l'abstinence.
 

LA C'EST UN ECHEC ASSURE

  Seulement, le lendemain, ce sera difficile et on aura 90% de chances de rester dans l'état de consommateur.
   
Vous n'avez jamais été maître de votre consommation et vous ne serez jamais capable de la maitriser.
 
Le DENI s'installera en vous faisant croire que ce sera passager et que vous pourrez reprendre l'abstinence après.
 
UN PHENOMENE SOCIAL QUI PERDURE D'après des études poussées au  niveau de l'alcoolisme, il semble probable que ce problème soit lié en grande partie à un problème sociétal.
  Les gens boivent pour se retrouver, pour partager et le sentiment d'ivresse sera passager sauf pour celui qui est malade de l'alcool. Pour lui, de passager cela deviendra permanent. le pire des conséquences, est qu'en vouloir se rapprocher d'un groupe en l'imitant, on se retrouvera rejeté par les conséquences de la consommation que nous sommes incapables de gérer.
C'est là que l'on arrive à un isolement social.

Jean Pierre ayant anticipé et ayant déclaré son choix DE NE PLUS BOIRE n'a plus ces soucis. Personne ne l'ennuie en proposant des boissons alcoolisées mais il fait partie à part entière de plusieurs groupes de non abstinents.

ET APRES Vous devrez reprendre tout au départ et vous n'aurez peut être pas le courage.
 
UN CONSEIL IMPORTANT NE VOUS LAISSEZ PAS ALLER EN VOULANT FAIRE COMME LES AUTRES. MAINTENEZ VOTRE ABSTINENCE. LE SPORT EST PASSAGER MAIS VOTRE EDDICTION DURERA ET CECI LONGTEMS.
LES AUTRES, N'ONT PAS FORCEMENT VOTRE PROBLEME ET POURRONS SANS DOUTE ARRETER.

ILS CONSOMMERONT AVEC EXAGERATION SAUF QUE VOUS, VOUS AUREZ REPRIS LE MAUVAIS CHEMIN...

 
 

 CROIX BLEUE NORMANDIE CAEN 02 31 86 48 14