ESPRIT DE CONTESTATION : SENTIMENT TROP SOUVENT PRESENT AU DEBUT DES SOINS...

POUR SORTIR DE L'ALCOOL
ATTENTION A NE PAS FAIRE LE CONTRAIRE DE CE QUI EST CONSEILLE...

bingedrinking.jpg (45509 octets)
  Certains éléments sont donnés à titre indicatif lors de réunions ou groupe de parole.  
  Qu'il est facile de ne pas croire à ce qui est dit et surtout de nier les expériences de vie des autres.  
Un exemple : LA RECHUTE Il est évident pour beaucoup que la rechute voit toujours une reconsommation plus sévère.  
Afin d'éviter tout amalgame, Sophie est un nom d'emprunt et le sexe a été modifié. Le cas cité ici n'est pas féminin. SOPHIE nie les expériences de beaucoup.

Ce qui est dit est faux. Je reconsomme mais moins que la dernière fois, dit elle.
 
  SOPHIE a oublié beaucoup de choses.

Elle reconsomme régulièrement maintenant. Deux ans d'abstinence avant une rechute puis un an.
Cela fait maintenant 3 périodes de ré-alcoolisation en quelques années.
Cela est certain, les ré-alcoolisations se rapprochent.

 
   
Elle boit moins en quantité mais... Passer du rosé pamplemousse (boisson très à la mode) aux alcools forts n'est pas une diminution mais une aggravation.
Se donner ensuite des alibis foireux pour continuer à boire n'est pas une source positive.
Entrer dans le déni, dénigrer les propos tenus est une perte de temps et surtout c'est entrer dans une démarche destructrice.

REPONSE EVASIVE MAINTENANT

LE ROLE DE L'ASSOCIATION Les anciens buveurs sont là pour aider ceux et celles qui veulent trouver une solution. S'acharner pour faire arrêter est inefficace. Il vaut mieux attendre que la personne soit prête.
ET LA SUITE Ne pas couper le relationnel et attendre telle va être la position de l'association.
De toute façon, SOPHIE n'écoute pas et cette fois ci, la patience autour d'elle a baissé.
Elle veut continuer à consommer, nous ne pouvons rien faire. La contrainte, cela on le sait, n'a jamais réussi.
  Une sortie est possible mais il faudra beaucoup de travail sur soi pour y arriver.  
On dit souvent que l'isolement est la source de rechute. Dans ce cas, c'est peut être l'inverse qui se produit. SOPHIE est exigeante et arrive souvent à ses fins.
Voiture prêtée, Téléphone portable, tv, ordinateur, appartement refait, aides sociales, psy, docteur alcoologue, etc.
Que lui manque t il pour se reconstruire ?
Ses parents font trop d'efforts et trop protéger est néfaste à la solution.
     
POUR Y ARRIVER, IL FAUT AU MOINS FAIRE DES EFFORTS