ABSTINENCE TOTALE ET DEFINITIVE.

QUAND FAUT-IL EN PARLER ?

UN SUJET RECURRENT ET NECESSAIREMENT AU CŒUR DES DEBATS.

CE QUI SE PASSE DANS 90 % DES CAS
PROBLEME ALCOOL        Médecin : écoute rapide       Conseils de modération, médicaments (Au mieux AOTAL, REVIA au pire BACLOFENE SELINCRO)    Rendez vous sous 15 jours en général

Lorsqu'il y a un problème d'alcool, tout le corps médical et autres associations pensent à un problème résoluble rapidement car minimisé par le patient. Parfois, il s'agit d'une erreur de parcours et un certain  nombre de cas se solutionnent ainsi. En premier lieu, il est préconisé la réduction voire la modération.
Chacun sait que les consommations avouées sont toujours minimisées.
  Souvent, cela semble plus ardu. Généralement on ne consulte pas pour de petites consommations. Lorsqu'il y a besoin, un suivi, une cure ambulatoire ou hospitalière est indispensable. Les premiers oublis du corps médical sont les éléments essentiels et pourtant si utiles :
associations comme La Croix Bleue
Alcoologues (csapa)
Psychiatres
etc.

Nous sommes déjà devant un problème plus conséquent. De nombreux médecins pensent que l'apport de médicaments, anti dépresseurs et autres suffiront à régler le problème. Nous le répétons depuis des années. Un traitement médical doit être adapté mais ne doit pas annihiler toute conscience ce qui est souvent le cas. Faire un zombie n'a pas et ne sera pas une solution viable.
     

  Malheureusement ce n'est guère souvent le cas.
C'est ici une affaire de spécialistes. Ne voulant pas nous fâcher avec le corps médical, nous n'insisterons pas trop mais il faut préciser que souvent, la compétence et le doctorat, diplôme obtenu, sont très très éloignés.  

Exemple de compétence : CSAPA à CAEN

  Il est quand même maintenant très évident qu'à partir de l'échec de la première thérapie, on ne peut plus parler de modération mais d'une thérapie visant l'arrêt total de la consommation.  
Ce n'est pas facile à admettre mais ne nous voilons pas la face, ce sera l'unique thérapie possible.   Quand aux traitements médicaux, ils ne feront qu'augmenter et ne servirons qu'à cacher la misère sans avoir de solution au problème au moins de façon pérenne.
       
 
FAITES LE TEST CELA N'ENGAGE A RIEN MAIS PEUT VOUS ETRE UTILE