LE MAIRE DE LA VILLE DE CAEN PREND DES MESURES SUR L'ALCOOLISME DANS LA RUE.
Paru dans le ouest France du 21 juin 2018, il considère que la prise en charge des personnes alcoolisées coûte trop cher à la ville.
 
Dorénavant, la personne ivre pourra se voir dresser une contravention de 150 euros majorée de 120 si une prise en charge par les services sanitaires est réalisée.
La décision sera mise à l'ordre du jour du prochain conseil.
 
L'association souligne que depuis quatre ans, la ville s'est désengagée dans l'aide pour les groupes comme le nôtre. Cela a commencé sous la mandature de Monsieur DURON. Madame Sonia DE LA PROVOTE avait crié son mécontentement, alors, lors d'un conseil municipal.  Malgré le changement de parti, cela a continué avec la municipalité actuelle. Les choix pris sont en faveur de certaines catégories (associations de commerçants : 65 000 euros). Il n'y a plus de moyens pour les groupes d'entraide (subvention annuelle demandée 500 euros).  La ville a vu la disparition des groupes "Vie Libre" et  "Alcool Assistance", groupes qui avaient des résultats et avec lesquels, La Croix Bleue travaillait de façon complémentaire.