NE PAS CROIRE AUX VENDEURS DE REVE

Groupe de parole Croix Bleue du 22 mai 2018

 

logoanim2.gif (29206 octets)

Dans ce court article, une mise en garde est donnée afin de clarifier le paysage addictif.    
         
Des structures existent et ont toutes leurs utilités.

QUELLES SONT ELLES ?

En Normandie, (la liste n'set pas exhaustive) les structures les plus importantes à notre connaissance.
     

Centres d'addictions hospitaliers

  CHU CAEN
    CENTRE de Saint Lô (Hôpital du bon sauveur)
    Hôpital ROUEN
    Hôpital au Havre

Addictologie (Alcoologie…) Lefébure

Hôpital FLAUBERT
         
Les CSAPA (Un regret cependant, ces centres vivent sans coordination avec les autres structures comme la nôtre)  
  CAEN RIVE GAUCHE

  CAEN RIVE DROITE
  CAEN RUE DE BRETAGNE
  Un petit bémol quand même..

Entendre dire : "Nous sommes des professionnels, pas eux (en parlant des bénévoles des associations pourtant classées intervenant médico-social), est une preuve de deux éléments :
1 Un égocentrisme très marqué par certains infirmiers.

2 Un certain sectarisme. Pourquoi ne pas ouvrir les groupes de paroles à tous.
Il peut y être ajouté la peur de voir une efficacité plus grande chez ces groupes qui n'utilisent pas le médicament comme élément essentiel.

Les associations d'anciens buveurs.   Souvent méprisées par les professionnels et c'est dommage car elles ont aussi  leurs savoir faire et ont un rôle très important dans les soins.
Leur expérience et connaissances sont pourtant largement plus conséquentes que quelques heures de faculté.

La Croix Bleue Normandie peut avancer un taux de réussite de 80 à 90% chez ceux qui suivent la thérapie préconisée par l'association.
Quels sont les taux réels des soins ailleurs ? Nul ne le sait car non communiqués.

     

Les faiseurs du grand n'importe quoi

  Ce sont ceux qui croient savoir pour plusieurs raisons :

Ils ont fréquenté un groupe associatif mais n'y sont pas restés pour de multiples causes.
Ils ont connu la maladie ou fréquenté un malade.
Ils croient en leurs savoirs innés.

Ils ont restés au stade du minima en connaissance, n'ont pas voulu suivre une formation même basique et sont restés au stade du relationnel (gâteau et café).
Ce sont des personnes à éviter, ne serait ce que pour la dangerosité des propos tenus.