Date 24/05/2017

THEME DEBATTU

CROIX BLEUE NORMANDIE CAEN

Points relevés Argumentations  

RISQUES

CE QUE PEUX ATTENDRE

A travers un cas précis

  EXPLICATIONS

Georges (nom d'emprunt) a une consommation importante et il accepte de commencer une thérapie en vue, dans un premier temps de diminuer très fortement. Son désir de consommer de temps en temps de bons crus est une grande priorité.
Il est mis en relation avec un psychiatre de Caen Calvados.

Ce dernier lui prescrit du SELINCRO. L'association prend constat avec ce docteur qui répond que le professionnel, c'est lui et que la mise en garde associative ne vaut rien. Très imbu de sa personne ce Docteur.

Il prescrit un médicament et attend de voir les résultats. Quel professionnalisme ! (NDLR)

Depuis, le début de cette thérapie, les événements se sont accélérés.

Nos prévisions se sont malheureusement produites.

De 24 bières, on est passé à 20. Quel progrès !

Georges a rajouté, vins de toutes sortes. Fini les bons crus mais on arrive aux vins de bas de gamme et en quantités très importantes.

Crises de démences et  son épouse voit maintenant des disparitions de plus en plus inquiétantes (absences de deux jourset plus)

Cliquer sur l'image pour l'avoir en plein écran

   

 

L'association a essayé de reprendre contact vec ce psychiatre qui mériterait bien que l'on cite son nom et adresse. En vain  
IL y a urgence et Georges conduit. Il a fait dernièrement Fontainebleau Caen en deux jours complètement ivre.

 

Que faire ?

Certains pensent qu'il y a hospitalisation en urgence à faire. Il y a un écueil. C'est le psychiatre qui doit signer et là pas de courage en vue.

Il a préféré botter en touche et renvoyer le problème à un généraliste.

Nous regrettons que la loi ne puisse rendre responsable ce Docteur qui est LE RESPONSABLE de la situation.

Le serment d'Hippocrate qu'il se doit de respecter et devenu serment d'Hypocrite comme l'avait dit un ancien artiste.

   
    Associativement, nos  moyens sont limités et pourtant nous allons agir et faire que la situation actuelle ne se détériore encore plus  

Il est de plus en plus intolérable de voir des professionnels de la santé, prescrire des médicaments sans en connaitre les effets.

       

 

 

   

SE REDRESSER COMMENCE TOUJOURS PAR UNE ABSTINENCE TOTALE ET DURABLE.

TOUS CES ARGUMENTS ONT ETE AVANCES LE JOUR DU GROUPE. ILS NE SONT PAS FORCEMENT ADMIS PAR TOUS ET NE SONT DONNES QU'A TITRE D'INFORMATION. IL EST POSSIBLE DE DEBATTRE SUR UN DES POINTS EN ECRIVANT A UNE DES ADRESSES DE LA PAGE D'ACCUEIL DANS LA RUBRIQUE CONTACT.
 

 
 

Droit de reproduction : copyleft